.
Rechercher :
Présentation
Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement
Organigramme MHA
Administration Centrale
Structures sous-tutelle
Cadre réglementaire et juridique
Le Code de l’Eau
La Charte des Eaux du Fleuve Sénégal
Les décrets de création des organismes sous tutelle du Ministère chargé de l’eau
Politique et Stratégie
Cadre Logique du Développement du Secteur
Plan d’action 2015 - 2017
Plan d’Investissement Assainissement en Milieu Rural et Semi Urbain
Plan d’Investissement Eau en Milieu Rural et Semi Urbain (2000-2005 et actualisation 2005-2015)
Evénements
Appels d’offres
Avis d’achats
Notes de services
Lettres circulaires
Annonces

  
PROJET ASAINISSEMENT DE LA VILLE DE NKTT

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE

MINISTERE DE L’HYDRAULIQUE ET DE L’ASSAINISSEMENT

CELLULE CHARGEE DU PROJET D’ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE NOUAKCHOTT

PROJET D’ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE NOUAKCHOTT

1-Problématique de l’assainissement au niveau de la ville de Nouakchott :
Les problèmes d’assainissement de la ville de Nouakchott sont dus à la forte urbanisation dans des zones basses caractérisées par l’imperméabilité du sol qui favorise davantage le ruissellement des eaux de pluie.
L’infrastructure d’assainissement collectif existante à Nouakchott se limite à un réseau d’un linéaire de moins de 70 km, une station d’épuration et quatre stations de pompage concentrées dans une partie du centre-ville et desservant moins de 5% des ménages de la capitale. Ces infrastructures sont pas fonctionnelles pour la plus part en raison de leur obsolescence et de la forte agressivité de leur environnement d’exploitation.
La situation de la ville est devenue préoccupante ces dernières années en raison de précipitations de plus en plus importantes et de l’injection dans le réseau de distribution d’eau potable d’une importante quantité d’eau suite à la mise en service en 2010 des installations d’Aftout Essahili, destinées à satisfaire les besoins en eau potable des populations. En conséquence, le gouvernement mauritanien accorde une importance particulière à la résolution urgente des problèmes d’assainissement qui se posent à la ville. Cette attention s’est traduite par la mise en place, en octobre 2013, de la Cellule chargée du Projet d’Assainissement de la ville de Nouakchott (CPAN), rattachée au cabinet du Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement et dirigée par le Conseiller de ce dernier.
2- Structure du réseau d’assainissement projeté :
La topographie de la ville de Nouakchott a conduit à son découpage en trois bassins versants (pôle A, pôle B et pôle C) qui devront être équipés de réseaux d’assainissement indépendants avec un système séparatif pour les eaux usées et les eaux pluviales. Une grande partie des zones qui souffrent le plus du manque d’un assainissement approprié est située au niveau du pôle A.
Les démarches entreprises auprès du fonds arabe de développement économique et social (FADES) ont permis de lancer une étude d’actualisation du plan directeur d’assainissement de Nouakchott. Le rapport d’avant projet détaillé de cette étude qui est en cours de validation préconise :
-  le démarrage, simultané au niveau des trois pôles, des travaux de réseaux des eaux usées et d’évacuation des eaux de pluie,
-  un système séparatif au niveau de chacun des pôles : un réseau pour la collecte, le transfert et l’épuration des eaux usées séparé du réseau d’évacuation des eaux pluviales,
-  une population bénéficiaire de l’ordre de 1.000.000 habitants à l’horizon 2030,
-  une capacité d’épuration installée de 127 000 EH-60g (POLE A), 36 000 EH-60g (POLE B) et 44 500 EH-60 g (POLE C),
-  un process d’épuration de type ‘’boues activées’’ pour le pôle A et un process de type ‘’lit bactérien’’ pour les pôles B et C avec un traitement tertiaire pour la réutilisation des eaux épurées pour le maraîchage,
-  un réseau primaire-secondaire-tertiaire de : 164.4 km pour le pôle A, de 186.2 Km pour le pôle B et 126.5 Km pour le pôle C. Avec un nombre d’unité de branchements de 23 000 (pôle A), 22 000 (pôle B) et 28 000 (pôle C),
-  un parc de stations de pompage, de relevage et de refoulement de : 29 stations pour le pôle A, 9 stations pour le pôle B et 8 stations pour le pôle C,
-  un renforcement du réseau d’évacuation des eaux pluviales au niveau des trois pôles (A, B, C) avec un linéaire de 19.9 Km de réseau de collecte, 1.65 Km de conduites de refoulement et un parc de 7 stations de pompage et de refoulement.
Le coût d’investissement pour la réalisation de la première tranche (Horizon 2030) d’assainissement des eaux usées s’élève à 88.5 milliards UM/HT répartis comme suit ; 42 milliards UM HT pour le pôle A, 24.5 milliards UM HT pour le pôle B et 22 milliards UM HT pour le pôle C.

2- Travaux en cours de réalisation :

Suite aux démarches entreprises par le gouvernement auprès de la république populaire de Chine en 2014, le financement du réseau d’évacuation des eaux pluviales du pôle A a été mis en place au mois de décembre 2014 et un accord de coopération pour l’évaluation du réseau des eaux usées du pôle A a été signé au mois de décembre 2015.

Pour le réseau d’évacuation des eaux pluviales du pôle A, l’entreprise chinoise CTCE a été recruté le 1 juillet 2015 et son démarrage effectif des travaux est imminent. Cette composante du projet comporte :
-  un réseau de collecte 34 Km de caniveaux fermés en BA de dimensions 0.8x1m & 1x1m,
-  un réseau de conduites sous pression de 14 km avec de DN 1000 – 1500 mm
-  quatre stations de pompage : la capacité installée de la station principale est de 225 000 m3/j.
Le coût de ces travaux est de 280 millions de yuan chinois soit 45 millions de $US au titre de l’aide bilatérale.

3- Mobilisation des financements :

Les autorités envisagent d’entreprendre, dans les semaines à venir, les démarches appropriées auprès des partenaires au développement pour mobiliser les financements nécessaires à la réalisation de l’ensemble des travaux projetés.

Yahya Ould Abdedayem ,Ministre de l’hydraulique et de l’assainissement 


Cadre financier et budgétaire
 Lois des Finances
 Revue des Dépenses publiques du secteur hydraulique 2003-2005
 Cadre de Dépenses à Moyen Terme (CDMT) du secteur Hydraulique 2008-2010
Suivez-nous
Les projets
  PROJET DHAR
  Projet Aftout Ech Chargui
  PROJET AEP ZONE NORD
  PNISER
  PROJET AEP CINQ WILAYAS
  PROJET ASAINISSEMENT DE LA VILLE DE NKTT
  PAEPA
  AEP - Fleuve
  AGIRE1

Cadre financier et budgétaire

Lois des Finances
Revue des Dépenses publiques du secteur hydraulique 2003-2005
Cadre de Dépenses à Moyen Terme (CDMT) du secteur Hydraulique 2008-2010

Les projets

PROJET DHAR
Projet Aftout Ech Chargui
PROJET AEP ZONE NORD
PNISER
PROJET AEP CINQ WILAYAS
PROJET ASAINISSEMENT DE LA VILLE DE NKTT
PAEPA
AEP - Fleuve
AGIRE1

Présentation

Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement
Organigramme MHA
Administration Centrale
Structures sous-tutelle

Politique et Stratégie

Cadre Logique du Développement du Secteur
Plan d’action 2015 - 2017
Plan d’Investissement Assainissement en Milieu Rural et Semi Urbain
Plan d’Investissement Eau en Milieu Rural et Semi Urbain (2000-2005 et actualisation 2005-2015)

Evénements

Appels d’offres
Avis d’achats
Notes de services
Lettres circulaires
Annonces


© MEFPTIC-DGTIC 2015. Tous droits réservés.